Les groupes de musique r├ęvolutionnaire publient leur deuxi├Ęme album collaboratif: “Les mains de la libert├ę”

Nous partageons avec vous l’album “Les mains de la libert├ę“, fruit de la collaboration de 16 groupes de musique r├ęvolutionnaire t├ęmoignant de ce moment de l’histoire et, allant au-del├á du simple t├ęmoignage, aiguisant leurs chansons pour renverser ce syst├Ęme d’exploitation. ├Ç travers cet album, nous saluons les mains qui cr├ęent la vie, “du souterrain ├á la surface”, le combat de la sueur et la lutte de notre classe, ainsi que notre f├¬te du 1er mai.

R├ęunis sous la banni├Ęre de “Solmuzik”, nous avons d├ęj├á publi├ę l’album “Combat” en septembre dernier. Chaque groupe de musique r├ęvolutionnaire a contribu├ę avec sa propre originalit├ę en ajoutant une nouvelle composition ├á l’album. Moins d’un an apr├Ęs, avec un travail intense, nous pr├ęsentons “Les mains de la libert├ę”, un autre album compos├ę de productions vari├ęes en termes de langues et de styles musicaux. Gr├óce ├á ces albums, nous avons r├ęussi ├á construire un lien fort et une base de solidarit├ę entre les groupes de musique r├ęvolutionnaire. Notre objectif ├ętait de produire les chansons de la lutte r├ęvolutionnaire d’aujourd’hui: Vive notre union!

Avec cet album, nous offrons 16 nouvelles chansons à notre lutte, jetant un regard vers un monde sans classe ni exploitation.

Le groupe “─░syan Ate┼či” lance un appel ├á la “Lutte (Kavgaya ├ça─čr─▒)” au sein de notre ├ępop├ęe qui s’├ętend du pass├ę au pr├ęsent. “Muteriz”, dans la chanson “L’Union du travail”, construit un pont entre les mots de K├Âro─člu et notre lutte: “Il faut porter des brassards pour unir nos forces”. “Geni┼č Merdiven Orkestra” laisse une nouvelle “Graine (Tohum)” dans cet album en disant “Pourquoi se perdre dans la lutte alors qu’on pourrait tomber amoureux?” avec leur chanson “├Ç aimer alors qu’on pourrait ├¬tre en lutte”.

Grup Vardiya“, dans leur chanson “├ëtincelle du travail (Emek Cemresi)ÔÇŁ, appelle le son des engrenages et l’espoir ├á travers le sombre hiver de l’ordre ├ętabli, tandis que “Grup Yelde─čirmeni“, dans “Un monde vivable (Ya┼čanacak D├╝nya)”, c├ęl├Ębre la fraternit├ę inscrite dans l’histoire. “G├Âlgedekiler“, dans “Les Tournesols (G├╝nebakanlar)”, offrent leur soutien aux propri├ętaires de l’aube, ÔÇťUmuda Hayk─▒r─▒┼čÔÇŁ appelle le nom de cette puissante force qui tient le monde: ‘Proletariat’.”

Les r├ęcits ├ępiques de “Zincirsiz Blues” de “Sokak Orkestras─▒” et de “La Chanson de la caissi├Ęre” de “Sol Anahtar─▒” confrontent la r├ęalit├ę attach├ęe aux cha├«nes. “Praksis” murmure sur le contenu de la vie du syst├Ęme capitaliste dans “Ce syst├Ęme ne nous donnera rien”.

Hevra” et “Bajar” appellent ├á la journ├ęe du 1er mai pour notre pain et notre libert├ę avec “Rabin” et “Justice” en soulignant les ├ęmotions de ceux du c├┤t├ę du travail dans “Notre patience n’a pas de limites”. “Grup Munzur” dit que le travail commence ├á tourner lorsque l’on le touche dans “R├¬ve (D├╝┼čle)”, et “Vodvil” ouvre le chemin avec “Mais (Fakat)” en disant “Plus on avance, plus le chemin est difficile”.

JinMa” porte la voix des guerri├Ęres kurdes dans “Le 1er Mai (1” avec “Les voix des femmes combattantes au Kurdistan”, et “Sarya M├╝zik Toplulu─ču” et “Jina Azad” se rassemblent sur la tribune du 1er mai, devenant ├á la fois ├ęp├ęe et bouclier: “Tant de courage, tant de sacrifice”.

L’album est disponible sur toutes les plateformes d’├ęcoute, en commen├žant par notre site web solmuzik.com. ├Ç de nombreux 1er mai, albums et r├ęvolutions…

Vive le 1er mai!